FIKA FLÖRI est une histoire née en Suède, puisée dans ma famille FLORI et surtout, construite par de belles rencontres sur ces dix dernières années. 

Tout commence à 20 ans. C’est le départ pour une licence en Suède dans la petite ville de Växjö à Linneaus University. Immédiatement, cette douceur de vie me séduit. Ce sont des pauses café « FIKA » pour se retrouver, des footings au bord des lacs et des grands espaces… Un art de vivre lié à la nature et d’une grande bienveillance envers elle et autrui. Cette envie de rencontrer d’autres cultures se poursuivra en école de commerce, en Master international. 

Puis, il s’en suit l’entrée dans la vie active au milieu des parfums… des postes intéressants et pourtant, sans vraiment trouver de sens à cette vie parisienne. À 26 ans, le vide : un besoin absolu de se sentir utile aux autres et de retrouver cette sensation de liberté ; retrouver la nature et les grands espaces. En démarchant des clients, je m’arrête chez les fleuristes ; admirative de toute cette beauté, de ces couleurs et de cette nature en plein Paris ! La fleuristerie est alors arrivée comme une évidence : créer des petits moments de bonheur avec la beauté des fleurs. 

À 27 ans, tout s’enchaine si vite après une journée de portes ouvertes à l’École des Fleuristes de Paris…  Ce sera le retour sur les bancs d’école et, une alternance rêvée avec Le Jardin Célestin, à Lyon. Quand Claire, professeur de Botanique en BP à la MFR Eyzin-Pinet, nous parle de Carl Linneaus, un grand botaniste suédois, emblème de ma faculté à Växjö ; je me dis que la boucle est bouclée… Je suis à ma place ! Trois belles années d’apprentissage. Elles seront essentielles pour s’imprégner des codes du métier d’Artisan Fleuriste : l’art des couleurs et des matières, la minutie des gestes techniques, le respect de ces êtres vivants… Ce seront trois années intenses, de haut et de bas, pour maîtriser les bases et avoir confiance en mon travail. Être Artisan Fleuriste, c’est un savoir-faire infini. Je ne cesserai d’apprendre et ce, aussi par les beaux projets construits avec vous … En cela, MERCI ou TACK, en suédois !

Ainsi donc, FIKA FLÖRI est cette année en Suède, ces rencontres et ces trois années d’apprentissages… ramenées aux sources, à mon écrin familial… surtout, en échos à mon arrière grand-mère, Suzanne FLORI, amoureuse de Dardilly. Une femme qui, raconte-t-on, généreuse, curieuse et une grande artiste dans le cœur. 

Aujourd’hui, les bureaux parisiens paraissent si loin… FIKA FLÖRI n’attendait qu’à exister ! Partager avec vous du bonheur, à travers les fleurs, est une vraie histoire de cœur ; une histoire tant rêvée qui se dévoile enfin… 

Bienvenue dans le monde FIKA FLÖRI, mon monde de bonheur nature…

Anaïs